Présentation de la Cie

La compagnie est conventionnée par la DRAC Grand Est – Ministère de la Culture et la Ville de Metz et soutenue par la Région Grand Est. Elle compte depuis sa création en 2002, 16 créations/grandes formes et 9 formes itinérantes. A partir de l’écriture textuelle en quête de sa source poétique, la Mandarine Blanche développe un théâtre croisant les arts.

De 2022 à 2024, autour de Raconter ce fil si ténu entre humanité et inhumanité, La Mandarine Blanche abordera avec Des larmes d’eau douce de Jaime Chabaud (2022) et Sous un matelas de silence de Léonore Confino (2023) la question des violences dans les structures familiales et sociales, des abus de pouvoir, du péril écologique et la toute importance de la parole réparatrice.

De 2019 à 2021, autour de Soulever le réel ou encore la fiction, elle souhaite avec Maître et Serviteur de Léon Tolstoï, adaptation Ludovic Longelin (2019) et L’École des maris de Molière (2020/21) raconter le monde en interrogeant le champ de l’intime, du politique et du social.

De 2016 à 2018, elle s’engage autour d’Un théâtre des miroirs explorant nos humanités avec Rêve de printemps d’Aiat Fayez (2017) et Allers-retours d’Ödön von Horváth (2018).

De 2013 à 2015, autour d’une urgence à convoquer de la beauté, elle crée des passerelles philosophiques, esthétiques et poétiques avec La femme oiseau d’Alain Batis (2013) et Pelléas et Mélisande de Maurice Maeterlinck (2015).

De 2002 à 2012, elle est allée à la découverte d’œuvres contemporaines, certaines créées pour la première fois en France comme Hinterland de Virginie Barreteau (2012), La foule, elle rit de Jean-Pierre Cannet (2011), Nema problema de Laura Forti (2010).

 

La compagnie poursuit des compagnonnages notamment avec la Ville et l’Espace Molière de Talange, l’Espace Bernard-Marie Koltès Scène conventionnée de Metz, le TAPS de Strasbourg, le Festival Momix, le Grand R Scène nationale de La Roche-sur-Yon, le Théâtre Jacques Prévert d’Aulnay-sous-Bois, le Théâtre de L’Epée de Bois – Cartoucherie Paris… Elle en développe d’autres avec l’Espace 110 Centre culturel d’Illzach, le Théâtre Louis Jouvet de Rethel Scène conventionnée d’Intérêt National Art et création, La Madeleine Scène conventionnée de Troyes. De nouveaux partenariats naissent dans le Grand Est sur le territoire national notamment avec le Théâtre de la Manufacture CDN de Nancy Lorraine. Des passerelles se tissent avec le NEST CDN transfrontalier de Thionville Grand Est.

La Mandarine Blanche a été en résidence aux Tréteaux de France CDN jusqu’en juin 2022.

D’octobre 2015 à juin 2019, la compagnie est associée au Carreau Scène Nationale de Forbach et de l’Est mosellan. De 2015 à juin 2018, elle est en résidence à Talange avec la Ville et l’Espace Molière. De septembre 2010 à juin 2014, elle est en résidence à La Méridienne – Scène conventionnée de Lunéville et bénéficie du soutien du dispositif d’aide à la résidence de la Région Lorraine de 2010 à 2013. De 2009 à juin 2012, la compagnie est également en résidence au Théâtre Jacques Prévert d’Aulnay-sous-Bois.

 

 

 

 

 

 

 

– Principales créations mises en scène par Alain Batis – 

 

Des larmes d’eau douce – Jaime Chabaud | 2022

L’École des maris – Molière | 2020/21

Maître et Serviteur – Léon Tolstoï / adaptation Ludovic Longelin | 2019

Allers-retours – Ödön von Horváth | 2018

Rêve de printemps – Aiat Fayez | 2017

Pelléas et Mélisande – Maurice Maeterlinck | 2015

La femme oiseau – Alain Batis | 2013

Hinterland – Virginie Barreteau | 2012

La foule, elle rit – Jean-Pierre Cannet | 2011

Nema Problema – Laura Forti | 2010

Face de cuillère – Lee Hall | 2008

Yaacobi et Leidental – Hanokh Levin | 2008

L’assassin sans scrupules… – Henning Mankell | 2006

Les quatre morts de Marie – Carole Fréchette |2005

Le Montreur – Andrée Chedid | 2004

L’eau de la vie – Olivier Py | 2002

Neige – Maxence Fermine | 2001

 

Alain Batis

 

Collaborateurs

Les commentaires sont clos.